Le bio au quotidien est-il obligatoire pour les fruits et légumes ?

Le bio au quotidien est-il obligatoire pour les fruits et légumes ?

Au cours des dernières décennies, la consommation d’aliment bio a gagné beaucoup de terrain. De nombreuses personnes pensent même que désormais, cela devrait être systématique d’acheter de la nourriture labellisée au supermarché.
Pourtant, il existe certaines choses que l’on doit connaître sur le sujet, notamment le fait que manger bio n’est peut pas être une obligation. De nombreuses recherches ont, en effet, prouvées que beaucoup d’aliments, particulièrement les fruits et les légumes, peuvent être achetés et consommés non bio.
Les recherches effectuées sur le sujet par l’EWG confirment cette hypothèse. De son côté, David Servan Schreiber, médecin français et auteur du livre Anticancer, a également émis son avis sur le fait que la pratique de la culture conventionnelle ne devrait pas poser trop de soucis pour certains produits agricole.

Comme le sujet est assez délicat et peut parfois heurter la sensibilité de certains idéalistes, je me suis un peu laissé emporter par ma curiosité. Donc, en essayant de trouver un maximum d’informations sur la culture et la consommation d’aliments bio, je suis tombée sur le site Alex et Alex que j’ai trouvé plutôt intéressant.

Le plus important à savoir sur le bio

Un fruit ou un légume labélisé bio a été cultivé selon les normes de l’agriculture biologique. Aussi, aucun pesticide ni autre produit chimique de synthèse n’a été utilisé au cours de leur culture. Ils ont poussé dans une terre où ni fertilisants artificiels ni herbicides chimique n’ont été incrustés.
Après un contrôle effectué auprès des autorités compétentes, les produits labellisés bio portent une étiquette sur laquelle est inscrit le sigle AB. Cela permet aux consommateurs de facilement les reconnaître lorsqu’ils effectuent leurs achats dans les supermarchés.

Pour les fermes biologiques, l’obtention du label bio dépend du respect de certaines normes. Pour la viande, les producteurs doivent se conformer au cahier des charges de ce que l’on appelle le « Label Rouge ».
Dans la catégorie des végétaux, un fruit qui a obtenu la certification bio dans un pays la conserve partout dans le monde, sans nécessairement passer par d’autres contrôles dans d’autres contrées. Ils pourront ainsi porter le sigle AB dans tous les rayons de supermarchés du monde entier.

Infographie du site Alex alex sur le bio et les fruits

Comment éviter les pesticides sans passer par le bio ?

Comme le biologique n’est pas obligatoire en tout temps, et qu’il est néanmoins fortement déconseillé d’ingérer des résidus de produits chimiques, il est tout à fait normal de trouver des alternatives pour consommer des produits sains et de bonne qualité.
Et même si l’achat des produits labellisés bio est la solution la plus simple, elle n’est pas non plus à la portée de toutes les bourses. Aussi, ces quelques conseils pourront vous aider à éviter de consommer des fruits et légumes infestés de toxines.

La meilleure alternative demeure le potager familial. Si vous avez un peu d’espace dans votre jardin, l’idéal serait de cultiver quelques légumes et fruits juste derrière votre maison. Pas besoin d’une grande production, quelques plants suffiront pour combles les besoins de votre petite famille. Cette pratique est également valable pour le bétail et la volaille. Si vous en avez les moyens, n’hésitez pas à investir dedans.

A défaut de pouvoir consommer vos propres produits, vous pouvez vous tourner vers les fruits rustiques. Outre le fait que ces produits soient délicieux, ils sont également de véritables sources d’éléments nutritifs, notamment de vitamines. C’est vrai que leur apparence peut freiner l’envie de les consommer, mais il faut se mettre en tête que les fruits rustiques sont meilleurs pour la santé.

Si toutefois vous n’avez pas d’autres choix que d’acheter des produits conventionnels, il ne faudra pas oublier de les laver à grande eau en les frottant rigoureusement avec une brosse. Pensez ensuite à les éplucher avant de les consommer. Cela réduira considérablement le risque d’ingérer des produits chimiques.

Quels sont les bienfaits de la sardine ?

Quels sont les bienfaits de la sardine ?

Pêchée dans le monde entier, la sardine est un régal quand nous la savourons grillée, ou bien en conserve à emporter de partout. Bien qu’elle renferme une grande quantité d’arêtes très fines, sa chair est remplie de bons nutriments.

Quels sont les bienfaits sur la santé de la sardine ?

La sardine renferme 6 propriétés nutritionnelles pour contribuer à notre bonne santé.

  • La sardine est bonne pour le cœur : La sardine est remplie d’oméga 3 et de vitamine B12, elle prévient le risque de maladies cardio-vasculaires.
  • La sardine renforce les os avec sa vitamine D, son phosphore et son calcium. Elle contribue à lutter contre l’ostéoporose qu’elle soit fraîche ou en conserve et dégustée avec ou sans ses arêtes.
  • La sardine est riche en minéraux : une boîte de sardines contient l’équivalent de 35 % de l’apport quotidien recommandé en calcium, 15 % en fer, 10 % en potassium et 45 % en phosphore.
  • La sardine est l’alliée des sportifs. Grâce à son aide précieuse dans la santé musculaire avec ses protéines de qualité.
  • La sardine est un poisson à petit prix, qui permet de faire le plein d’acides gras oméga-3, bons pour votre cœur.
  • La sardine affiche un bon taux de fer (1,67 mg/100 g), qui est triplé lorsqu’on la consomme en conserve.

Comment choisir la sardine ?

En conserve ou fraîche, découvrez comment bien choisir sa sardine.

• La sardine tout juste pêchée : C’est l’idéal. Choisissez une sardine ferme, à l’œil brillant et sans tache de sang au niveau des ouïes sont des gages de fraîcheur. Pensez à prendre un sac isotherme pour la transporter en la laissant au frais.
Au niveau de la conservation, ne la laissez pas plus d’un à deux jours au réfrigérateur.

• En boîte, préférez les sardines extra ou première catégorie.
Nous retrouvons une large gamme de sardine en conserve : Avec la fameuse sardine à l’huile, mais aujourd’hui il y a une grande diversité de recettes, pour le plus grand plaisir des amateurs : Sardine à l’huile d’olive, sardine d’arachide, sardine à la tomate, sardine au piment, sardine au citron… ou encore au naturel, sans huile.

Les sardines en conserve sont aussi habituellement plus riches en sodium que les sardines fraîches : rincez les sous l’eau avant dégustation pour enlever une partie de leur sel.
Au final, on peut dire que les sardines sont bonnes pour la santé, qu’elles soient fraîches ou en conserve : les utiliser en alternance permet de varier les saveurs !

Je vous recommande les conserves de sardines entières à l’huile d’olive de Cantabrie. Ce sont celles qui sont les plus riches en nutriments en général. Alors, à part si vous ne pouvez vraiment pas supporter le poisson, il n’y a aucune excuse pour ne pas en avoir quelques boîtes de sardine de réserve dans votre placard.

Comment faire son saumon gravlax ?

Comment faire son saumon gravlax ?

Pour changer du classique saumon fumé surtout en période estivale, laissez-vous tenter par le saumon gravlax .Le gravlax ressemble au saumon fumé en plus parfumé et plus tendre mais le grand plus, c’est que c’est fait maison. Découvrez notre recette de gravlax !

Qu’est ce que le saumon gravlax ?

Le mot gravlax provient du terme « Graavilohi », c’est le nom finlandais, tandis qu’on dit « gravlaks » en Norvège, « graflax » en Islande et « gravlax » au Danemark et en Suède. Gravlax est une contraction de « gravad lax », qui signifie littéralement « saumon enterré ». Il s’agit d’une spécialité scandinave dans laquelle le saumon est mariné dans un mélange de sel, de sucre et d’aneth.

C’est en effet l’origine de la recette, les filets de saumon salés et parfois aromatisés de baies et d’herbes étaient serrés entre deux morceaux d’écorce, on plaçait des pierres par dessus pour évacuer le surplus d’eau, puis on les enfouissait dans le sable. Aujourd’hui lorsque nous parlons de gravlax, nous désignons un mode de préparation du poisson, plutôt du saumon, dans une marinade contenant a minima du sel, du sucre et de l’aneth.

Le saumon gravlax se sert sous forme de fines tranches en carpaccio. Comme il s’agit d’une préparation à base de poissons crus marinés, la préparation d’une marinade gravlax permet de rendre la chair du saumon fondante, savoureuse et délicatement parfumée au sel, mais aussi à l’aneth, au sucre et au poivre blanc.

Comment faire son saumon gravlax ?

Le gravlax est préparé à partir de filets de saumon cru auxquels on ajoute du sel (pour environ 10 % du poids du poisson), une touche de sucre, du poivre blanc et de l’aneth, ainsi que d’autres épices si vous souhaitez relever votre saumon.
Puis la préparation est couverte de film alimentaire et placée sous des poids. Les filets sont laissés à mariner et conservés au froid durant deux à trois jours.

Une fois marinés, les filets sont débarrassés de leur garniture et de l’eau en surplus puis tranchés, prêts à être savourer.

Recette du saumon gravlax : mode d’emploi en 3 étapes

Pour réaliser votre saumon gravlax maison, il vous faut :

• un filet ou plusieurs pavés de saumon
• du gros sel
• du sucre en poudre
• de l’aneth

1) Disposez les pavés ou filets de saumon dans une grande boîte étanche. Saupoudrez-les de sucre puis de gros sel. Saupoudrez-les ensuite généreusement d’aneth ou de thé fumé selon vos envies.

2) Fermez la boîte et mettez-la au réfrigérateur. Laissez mariner pendant 48 heures en retournant les pavés toutes les 12 heures.

3) Au moment de servir, retirez le thé ou les herbes et épongez soigneusement les pavés avec du papier absorbant. Coupez des tranches fines avec un couteau bien aiguisé.

Pour avoir un saumon gravlax réussi, il faut un savant équilibre avec 60% de sel et 40% de sucre.

Avec quoi déguster son saumon gravlax ?

Avant de déguster, enlever la marinade du saumon, coupez les filets en fines tranches et servez en entrée ou en plat principal. Vous ne pourrez pas vous en passer !

Le saumon gravlax peut être servi aussi avec une sauce aux herbes, des blinis ou des tranches de pain. Sans oublier le jus de citron.
Pour plus d’originalité, vous pouvez le servir avec une sauce aromatisées au cumin et accompagné de pommes de terre.

Qu’est ce que la poutargue ?

Qu’est ce que la poutargue ?

Inconnue au Nord de la France et en fait au Nord du Rhône, la poutargue est populaire quand on s’approche de la côte Méditerranéenne.
Poutargue ou “Boutarguo” en provençal, tous ces mots ont en effet le même sens, cela signifie « œufs de poisson salés et séchés ».
La ville de Martigues a fait la poutargue une spécialité locale. Les Martégaux lui donnent également le nom de “caviar martégal”, ou caviar de la méditerranée.
La poutargue est présente sur le bassin méditerranéen mais aussi à l’autre bout de chez nous, au Japon où ce plat est très apprécié et s’appelle le karasumi.

Qu’est ce que la poutargue?

La poutargue avec son aspect assez original est un produit typiquement méditerranéen.
Elle vient du mulet, aussi appelé muge en provençal, un poisson maintenant rare dans la région ce qui fait d’elle un produit de luxe. Nous mangeons en réalité la partie du poisson où se situe les œufs du mulet, la poche d’oeufs
Son goût unique est assez iodé, si peu connu avec une saveur puissante et marine.

De la récolte du mulet à la poutargue

La période de pêche du muge se fait du 1er Juillet au 1er Mars quand le poisson quitte l’étang de Berre pour aller rejoindre la mer Méditerranée pour aller pondre ses œufs. C’est à ce moment-là que les poissons sont pêchés au filet appelé calen ou carrelet. Une fois pêchés, les pêcheurs extraient du poisson la poche où se trouvent les œufs et font très attention à préserver la membrane autour pour qu’elle ne se vide pas.

Ensuite vient le salage,la poutargue est séchée pendant 5 à 10 jours avant d’être propre à la consommation..
Mais le mulet est un poisson de plus en plus rare, les pêches peu fructueuses sont souvent nombreuses, c’est pourquoi la poutargue est un produit rare et luxueux. Beaucoup de producteurs de poutargue se fournissent en poche d’oeufs de mulet en provenance du Brésil ou de la Mauritanie.

Des poutargues à partir d’autres poissons

Il existe plusieurs types de poutargue autre la poutargue de Marseille. Quand nous y réfléchissons, nous pouvons faire de la poutargue avec n’importe quel poisson assez gros.

La poutargue de thon :

La bottarga di tonno, poutargue de thon est constituée d’œufs de thon séchés, pressés puis mis sous-vide. Fortement iodée, cette boutargue fait partie du patrimoine gastronomique des îles italiennes.

La poutargue japonaise :

Au Japon, la boutargue ou « karasumi » en japonais est un des « 3 plats suprêmes » de la cuisine nippone. La méthode de préparation se rapproche techniquement de celle de la boutargue française. Il s’agit également de poches d’œufs de mulet ou de thon rouge, salées et séchées.Comme ce met de luxe est très recherché à Tokyo, il n’est pas à la portée de tous. Son prix est 4 fois plus élevé que la boutargue made in France.

La poutargue Grecque :

La poutargue est une spécialité culinaire du pourtour méditerranéen. La boutargue de Grèce ou “avgotaracho” en grec est un produit luxueux très recherché par les amateurs des produits de la mer. Il s’agit d’une poche d’œufs de mulet, salée et séchée.Dénichée en Grèce, la poutargue Trikalinos, provient d’œufs de mulet femelle appelée « la Baffa », elles sont élevées dans les marais salants de Messolonghi.

D’où vient la couleur de la poutargue ?

La couleur de la poutargue dépend de la couleur des œufs. Mais ce n’est pas tout, la couleur de la poutargue peut provenir de plusieurs paramètres comme:
L’alimentation du poisson : Un mulet qui mange des algues ou un mulet qui se nourrit de petits gastéropodes aura des œufs de différentes couleurs. C’est pourquoi, suivant les régions où vivent les mulets les œufs seront d’un jaune orangé plus ou moins vif.

La méthode de séchage : Tout dépend des méthodes de séchage utilisées. Qu’elle soit séchée au soleil ou en usine, avec une température variable ou constante, cela va avoir un impact sur le final. Mais plus la poutargue est séchée plus sa teinte est foncée, une bonne façon pour pouvoir choisir sa poutargue.

Comment est présentée la poutargue ?

Autrefois, la poutargue était conservée dans de la cire d’abeille. De nos jours elle est le plus souvent enrobée de paraffine, qu’il faut enlever délicatement. La poutargue peut également être vendue sous vide. Elle se conservera mieux ainsi, et cela vous évitera le risque de servir de petit copeaux de paraffine dans vos pâtes !

Comment cuisiner la poutargue ?

La poutargue s’utilise exactement comme de la truffe, c’est à dire coupée ou râpée en tranche fine, prête à être dégustée.
Elle ne se fait pas cuire (du moins, pas dans la gastronomie française/du sud), et s‘ajoute au plat au moment de servir.
La poutargue est servie à la table des plus grands chefs comme des familles les plus gourmandes.

Nous vous proposons de la Poutargue sous vide ou de la poutargue sous cire, et quelques idées pour la cuisiner dans plusieurs recettes gourmandes, qui vous feront apprécier son goût iodé à travers nos recettes:

Comment utiliser la poudre de cèpes ?

Comment utiliser la poudre de cèpes ?

Si vous aimez apporter une touche forestière à vos meilleure recettes gourmandes, nous vous conseillons de découvrir aussi la poudre de cèpes séchés à utiliser sur tous vos plats.
Le cèpe est sans conteste l’un des champignons les plus connus et sûrement l’un des meilleurs de notre forêt.
La poudre de cèpes donne un goût très parfumé aux viandes, aux gratins et omelettes.
La poudre de cèpe peut également entrer dans la composition de certaines sauces servies en accompagnement de plats.

Comment est fabriquée la poudre de cèpe ?

Les champignons sont ramassés à la main dans les forêts, les bois, en plaines et dans les sous bois des Pyrénées.
Une fois les cèpes collectés dans les bois, ils sont nettoyés puis coupés en lamelles, tout se fait manuellement. Une fois propres et coupées, les lamelles de cèpes sont disposées sur des clayettes avant d’être mises au séchoir. Ensuite, Les sont passées à la meule pour y être broyés. La poudre de cèpes est en effet un concentré de saveurs. L’avantage avec la poudre de cèpes est qu’on peut la doser précisément.

Comment utiliser la poudre de cèpes ?

La poudre de cèpes va parfumer votre sauce, une crème ou de la fleur de sel…
Elle sublimera le jaune d’un oeuf à la coque ou de petites pommes de terres cuites avec leur peau…
Vous allez pouvoir imaginer de nombreuses recettes pour mettre en scène cette poudre savoureuse tout au long de l’année.
On prendra garde à ne pas brusquer la poudre de cèpe, ni la cuire longuement, pour ne pas enlever tous ses arômes.

Idées recettes de la poudre de cèpe :

La poudre de cèpe en salade: 

Préparez votre salade gourmande selon votre choix et vos envies. Une fois finalisée, soit vous pouvez saupoudrer votre poudre de cèpe par dessus ou en l’incorporant dans votre vinaigrette.

La poudre de cèpe sur votre viande :

Aux arômes forestiers, la poudre de cèpe s’accommode parfaitement à vos viandes, que ce soit vos viandes blanches comme des côtes de porc ou des échines de porc , vos viandes rouges comme un belle côte de bœuf à faire griller ou un magret de canard. A saupoudrer en fin de cuisson presque au dernier moment, pour que la poudre de cèpe ait juste le temps de dégager leurs arômes.

La poudre de cèpe dans votre sauce :

Préparez une sauce goûteuse en toute saison grâce à la poudre de cèpes déshydratée.
Votre sauce à la poudre de cèpe sera très parfumée !
Vous pouvez incorporer votre poudre de cèpe dans une sauce à la crème qui se mariera très bien par exemple avec des paupiettes de porc. Vous pouvez aussi l’ajouter dans une sauce de tomate cuisinée pour une recette de pâte fraîche.
Avez vous pensé aussi à la mettre dans une vinaigrette pour une salade verte  ? Un vrai délice.

La poudre de cèpe en dessert :

Pour un goût surprenant, vous pouvez essayer également notre poudre de cèpes sur la glace à la vanille : vous serez agréablement surpris.
Essayez encore un fondant au chocolat à la poudre de cèpe ou bien encore une crème brulée à la poudre de cèpe

Comment cuire la poudre de cèpe ?

Si vous devez cuire la poudre de cèpes, par exemple dans un gratin ou une quiche, augmentez son dosage en fonction du temps de cuisson.
Comparativement aux autres poudres de champignons, la poudre de cèpes, aux arômes plus charpentés, accommode parfaitement les viandes rouges, ainsi que les pommes de terre sautées.

 

Tout savoir sur les bienfaits du poisson fumé…

Tout savoir sur les bienfaits du poisson fumé…

Le poisson fumé est il bon? Et frais, fumé, en papillotes ou au four… ? Vous savez probablement que le poisson fumé est bon pour la santé. Mais connaissez-vous ses qualités nutritionnelles et les bienfaits sur notre corps ?

Quels sont les bienfaits du saumon fumé ?

Le saumon fumé présente en effet de multiples propriétés pour notre organisme.

Le saumon fumé est riche en protéine

C’est un poisson composé de 20 g de protéines pour 100g. Sa teneur en protéines en fait un aliment de choix pour les personnes qui veulent perdre du poids. Mangez-le en entrée ou plat, il constitue l’essentiel de votre repas.
Une seule tranche de saumon fumé couvre 15 à 20 % de notre besoin quotidien en protéines.

Le saumon fumé est riche en acide gras

Il s’agit d’un poisson gras, il constitue une bonne source d’acides gras notamment ces fameux acides gras essentiels, les omégas 3. Les omegas 3 sont bons pour le cœur, la circulation, luttent contre certaines maladies inflammatoires et les maladies cardio-vasculaires.
Le saumon fumé fait partie des poissons « gras » dont la consommation hebdomadaire est officiellement recommandée par le Programme National Nutrition Santé (PNNS). Une seule tranche de saumon fumé de 35 g couvre une grande partie de nos besoins quotidiens en oméga 3, essentiels à notre alimentation.

Le saumon fumé n’est pas si calorique

Bien qu’on parle de poisson gras, le saumon a une teneur en matières grasses inférieure à 15 %, soit 170 calories aux 100 g, ce qui en fait un aliment moins riche que le steak haché.
Cela peut vous paraître trop gras, mais rappelez-vous qu’il s’agit d’acides gras insaturés essentiels et des vitamines capables de dissoudre les graisses.

Le saumon fumé est riche en vitamines

Riche en vitamines B, en minéraux et en oligoéléments, le saumon fumé est un aliment très intéressant pour notre santé
Une seule tranche de saumon fumé assure 15 à 20 % de nos besoins quotidiens en vitamine D. De plus, le saumon fumé contient également d’autres vitamines, ainsi que des minéraux et des oligoéléments.

Quels sont les bienfaits du haddock fumé ?

Le haddock est un poisson blanc fumé. Quand il est frais, on l’appelle églefin. Le haddock peut être un bon choix pour apporter à son organisme des protéines, des oméga-3, de minéraux et de vitamines, tout en conservant un apport calorique raisonnable.
Pauvre en graisses, riche en protéines et en minéraux, le haddock présente de nombreuses vertus diététiques.

Le haddock est maigre en acides gras

Contrairement aux autres poissons, le haddock n’est pas un poisson gras, mais un poisson maigre, avec seulement 90 calories pour 100 g de chair. Le haddock contient des antioxydants jusqu’au bout des arêtes
Les acides gras du haddock permettent à l’organisme d’avoir un cœur en bonne santé, grâce à l’action des antioxydants sur les artères.

Le haddock est riche en minéraux et protéines

Le haddock est très riche en protéines, en acides aminés. Les protéines du poisson sont meilleures pour la santé que celles apportées par certaines viandes, notamment la viande rouge, qui contiennent trop de graisses saturées.
De nombreux minéraux, tels que le magnésium, le sodium et le calcium, sont présents dans le haddock.

Quels sont les bienfaits du maquereau fumé ?

Le maquereau est un poisson gras contenant des acides gras en oméga-3 qui lui confèrent des avantages pour notre santé.

Ces acides gras sont connus pour agir sur plusieurs plans dans l’organisme, notamment en réduisant la tension artérielle, les triglycérides sanguins et la formation de caillots sanguins, diminuant ainsi les risques d’athérosclérose.

Le maquereau est riche en phosphore

Le maquereau est une excellente source de phosphore. Il joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents.

Le maquereau est riche en magnésium et sélénium

Le maquereau est une excellente source de magnésium. Le magnésium participe au développement osseux, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Il joue aussi un rôle dans le métabolisme de l’énergie et dans la transmission de l’influx nerveux.

Le maquereau est riche en vitamines

Le maquereau contient des vitamines A, B3, B12 et D. La vitamine A est nécessaire à la vision, la vitamines B3 et B12 jouent un rôle indispensable sur le métabolisme humain, et la vitamine D permet la fixation du calcium sur l’os.

D’une façon générale, le poisson est une excellente source de protéines complètes puisqu’il renferme les neuf acides aminés essentiels nécessaires à notre organisme.

En sushi, en carpaccio, accompagné d’une crudité, avec le poisson vous avez un repas équilibré, riche en nutriments et surtout délicieux. Préférez le saumon fumé artisanal bien meilleur pour votre santé.