Comment cuisiner des champignons séchés ?

Comment cuisiner des champignons séchés ?

Le séchage des champignons est une techniques ancestrale de conservation. Les qualités nutritives et gustatives du champignon séché restent intactes. Vous aurez les mêmes saveurs du champignon. De plus, le séchage augmente la préservation des bienfaits des champignons.

Comment réhydrater les champignons séchés ?

Dans un récipient, recouvrez vos champignons d’eau tiède pendant 3 heures ou d’eau froide pendant une nuit ou une journée. Il va falloir un peu anticiper sa recette pour ne pas être pris à dépourvu.
Une fois la durée écoulée, vous pouvez récupérer vos champignons et les rincer à l’eau froide, ils seront prêts à être cuisiner selon vos envies.

Il faut savoir qu’une fois les champignons séchés ils reprennent 2 à 3 fois leurs volumes et 2 à 3 fois leurs poids suivant la durée de réhydratation.

Comment conserver les champignons ?

Quand le sachet de champignons est ouvert, vous pouvez pour les protéger de la lumière et de l’humidité les mettre dans un bocal en verre ou une boite hermétique dans un placard. Ils se conserveront très bien.

Comment cuisiner des morilles?

Une fois vos morilles réhydratées, vous pouvez les cuisiner. Il faut compter 10 à 15 min de cuisson dans un peu d’huile d’olive pour que les morilles rendent leur eau, puis les refaire cuire à feux doux à l’étuvée.
Vous pouvez ajouter vos petites morilles qui ont une chair plus ferme dans vos omelettes, vos risottos et vos poêlées. Si vous avez de plus grosses morilles, elles accompagneront parfaitement vos recettes mijotées à base de viandes blanches ou de veau, vos veloutés de légumes également car elles contiendront plus d’eau.
Pour qu’elles gardent leur arôme et leur consistance, ajoutez les 10 minutes seulement à la fin de la cuisson.
Une petite quantité de morille suffit à parfumer la préparation : il n’y en a pas besoin de beaucoup pour qu’elles fassent partie du dîner.

Comment préparer des girolles ?

Une fois vos girolles réhydratées, vous pouvez les cuisiner. C’est un vrai régal, elles accompagneront parfaitement vos plats à base viandes blanches ou de veau ou de porc notamment. Vous pouvez la marier aussi avec du lapin, foie gras ou en salade avec des morceaux de magret de canard fumé. Les girolles peuvent se servir dans un risotto ou des tagliatelles ou simplement les déguster crue, découpées en carpaccio?
Les amateurs de champignon apprécient la saveur boisée des girolles.

Comment cuisiner des trompettes de la mort ?

Une fois vos trompettes réhydratées, vous pouvez les cuisiner. Faites rendre l’eau des trompettes dans une poêle à feux doux environ 10 à 15 minutes avec ou sans matière grasse. Elles peuvent se déguster simplement revenues dans la poêle avec une persillade.
Mais vous pouvez également les ajouter comme garniture idéale pour les cuisses de canard confites ou le magret de canard et le veau. Grâce à sa chair charnue, vous pouvez réaliser des tartes forestières avec.

Comment cuisiner les cèpes ?

Une fois vos cèpes réhydratés, vous pouvez les cuisiner. Au préalable, dans une poêle à feux doux, faites revenir vos cèpes pour qu’ils puissent rendre leur eau. Dégustez les simplement en poêlée forestière nature, un accompagnement idéal pour vos plats à base de viande rouge ou gibier.
Les cèpes se prêtent également à plusieurs recettes de sauce au vin ou à la crème. Il vous reste de la sauce aux cèpes ? Voila un délicieux plat de pâtes aux cèpes en perspective !
Le cèpe est si apprécié et goûteux qu’une simple assiette de pâtes devient un plat digne de grands chefs.

Vous l’aurez compris, le champignon que ce soit les morilles, les girolles, les cèpes ou les trompettes… Ils se marient dans n’importe quelle de vos recettes gourmandes et viendra sublimer par son goût savoureux.

Miel industriel VS Miel artisanal

Miel industriel VS Miel artisanal

En France, nous consommons environ 40 mille tonnes de miel par an. Quatre fois plus de miel que n’en produit le pays. Mais perdu devant notre rayon de miel, nous ne savons généralement pas vers quel pot se tourner. 

Faute de vous décevoir, la grande majorité des miels que nous retrouvons sont importés, si vous faites vos courses dans une grande surface. 

Il faut savoir que pour produire 1 kg de miel, une abeille doit parcourir l’équivalent d’un tour de la terre. Elle travaille sans relâche, butinant des milliers de fleurs pour en récolter le nectar qu’elle transforme avec sa fratrie en un liquide crémeux et doré que nous appelons le miel


Qu’est ce que le miel industriel ?

Pour maximiser leurs bénéfices, les industriels n’hésitent pas à modifier le miel en profitant de l’absence de certaines législation sur le miel. C’est pourquoi, nous retrouvons dans les supermarchés des produits artificiels obtenus en mélangeant des miels qui proviennent un peu partout dans le monde. Ils sont chauffés à haute température pour donner une consistance semblable au miel et rallongés avec du sirop de sucre. 


Qu’est ce sont les miels originaires et non originaires de la CE (conformité européenne) ?

Les industriels fabriquent des mélanges de miels sans localisation géographique. Ils doivent seulement indiquer si leurs miels proviennent de l’Union Européenne ou non. 

D’où provient le miel importé ?

Premier producteur mondial, la Chine produit environ 446 mille tonnes de miel. Pour les premiers prix, nous retrouvons des miels qui viennent d’Espagne et d’Europe de l’Est pour ce qui concerne l’Union européenne et d’Amérique latine et la Chine pour le reste du monde,

Les miels importés d’Asie font l’objet de nombreuses fraudes, notamment par l’ajout de sucre. 

En Chine, et dans quasi tous les autres pays importateurs de miel en France, les pratiques apicoles ne sont pas vraiment surveillées :La présence d’OGM possible et les pratiques inconnues de production comme le fait de sur-nourrir les ruches au sirop, et ainsi leur faire produire du « miel de sucre»…


Que contient le miel industriel  ?

Le miel des grandes surfaces serait donc coupé au sucre ? Et des consommateurs continuent d’en acheter ? 

Le problème que nous rencontrons, outre le fait des pratiques apicoles peu connues, c’est que ces miels sont souvent des mélanges de miel et nous ne savons pas du tout ce qu’il y a à l’intérieur du pot. 

Découvrez Temps Gourmand


Qu’est ce qu’un miel artisanal ?

Les miels produits et fabriqués en France portent bien évidemment la mention France et parfois même le nom de la région. Pas facile d’en trouver dans les grandes surfaces ! 

Ayez confiance aux apiculteurs locaux de votre région qui travaillent avec savoir faire, passion et le respecter des abeilles. En consommant le miel d’apiculteur, vous aurez la garantie de consommer un produit 100% miel de qualité et vous vous ferez du bien à votre santé. 


Où trouver du miel artisanal ? 

Si vous achetez en magasin, tournez-vous vers des miels ayant une origine florale et géographique précise. 

Si vous achetez en direct à votre apiculteur local, cela permet d’avoir un miel avec une origine bien précise. Regardez s’il y a la mention “récolté et mis en pot par l’apiculteur”, vous l’achetez vraiment à un producteur de miel !


D’où provient le miel artisanal ?

Le miel artisanal provient d’apiculteur récoltant avec respect, aux méthodes traditionnelles. Ce sont des miels français locaux, conçus dans le respect des abeilles et de l’environnement.

Le miel en direct de l’apiculteur est issu de petites exploitations. Il provient d’apiculteurs qui ont fait le choix de produire dans les règles de l’art. 

Un véritable miel artisanal, passe d’abord par un apiculteur passionné de ses abeilles. L’apiculteur sublime juste le travail de ses abeilles, il se contente de veiller à leur bien être, pour qu’elles soient les plus productrices possibles. 

Pas de centrifugeuse pour extraire le miel mais un pressage à froid, méthode 15 fois plus lente mais qui conserve le miel pur, brut et naturel. 


Que contient le miel artisanal ? 

La composition du miel dépend fortement de plusieurs facteurs notamment par la nature du sol d’où les plantes produisent leur pollen. Un sol riche en minéraux donnera plus de minéraux au niveau du produit fini. 

Le pur miel contient du sucre: Le miel contient environ 80% de sucres (fructose, glucose, maltose…) Plus ou moins d’un de ces sucres détermine son aspect : liquide, crémeux ou ferme.

Il y a ensuite de l’eau, entre 17 à 21%. On y retrouve des minéraux (Or, Argent, calcium, cobalt, silicium, fer, magnésium, bore…)

Mais le miel se compose de substances très intéressantes quant à leurs bienfaits pour la santé: Vitamines, enzymes, facteur antibiotique.

Le miel c’est bon pour la santé mais c’est aussi bon tout court !

Que manger pour la Saint Valentin ?

Que manger pour la Saint Valentin ?

Régalez vous à la maison avec nos panier repas spécial Saint Valentin. Des idées de menus faciles et originales concoctées avec des produits de petits producteurs pour une soirée en amoureux réussie.

A l’occasion de la Saint Valentin, nous vous proposons quatre idées de menus faciles à réaliser. Quoi de plus romantique qu’un petit dîner en amoureux à la maison ?
Fini les restaurants à craquer de monde avec leur menu unique , le stress de la soirée gâchée, Temps Gourmand a pour vous la solution !
Des menus gourmets et gourmands qui feront fondre votre moitié car seul vous connaissez ses plats préférés. Des recettes gourmandes grâce aux produits des petits producteurs.
Nous vous proposons quatre idées menus de Saint Valentin de la plus simple à la plus complexe pour les cuisinier(e)s confirmé(e)s.
Un tête à tête romantique comme au restaurant en s’improvisant chef d’un soir.
Choisissez votre panier spécial Saint Valentin et recevez le directement votre menu facile à cuisiner chez vous ou à un relais frais pour une soirée en amoureux réussie.

Temps Gourmand vous offre un petit cadeaux qui va vous faire fondre, inclus dans chaque pack!

 

Panier repas Saint Valentin facile à préparer

Dans ce menu, nous vous proposons un panier repas entrée / plat pour régaler votre bien aimé(e). Un menu facile à préparer, histoire de passer plus de temps à table que derrières les fourneaux !
En entrée, nous vous proposons de savourer une assiette dégustation de saumon fumé artisanal, un saumon d’exception de la Maison Matthieu. A déguster juste tranché, voir notre vidéo pour le tranchage du saumon fumé si vous avez besoin d’aide.

Comment préparer sa blanquette de veau ?

Pendant que vous vous régalez avec l’entrée, faites réchauffer votre blanquette de veau, ce classique de la gastronomie française, cuisiné avec les veaux des Prés de Marnand et des légumes frais. A feu doux, versez la préparation sur un petit roux et en la finissant avec une cuillère de crème et un trait de citron.

Acheter le panier repas >>

Panier repas Saint Valentin Côté bistrot

Dans ce menu, une planche charcuterie à déguster rien qu’à deux ! Un beau plateau de charcuterie sans nitrite et autre additif au vrai goût authentique. Pour une touche encore plus savoureuse, régalez vous avec les rillettes de lapin. Elles ont été préparées avec du lapin fermier et de la graisse de canard pour l’enrichir et lui donner ce côté onctueux de la rillette.

Comment réaliser sa planche de charcuterie ?

Prenez votre plus jolie planche et votre couteau le plus tranchant. Coupez en fines lamelles le saucisson et disposez sur votre planche en bois avec le merveilleux pâté en croûte. Installez en chiffonnade votre jambon cru artisanal puis préparez vos toasts de rillettes de lapin sur du pain frais.
Côté décoratif, agrémentez votre planche avec des cornichons, de la salade verte et pour les plus gourmands du fromage ! Prévoyez suffisamment de pain pour déguster votre planche charcuterie.

Acheter ce panier repas >>

Découvrez Temps Gourmand

Panier repas Saint Valentin A l’abordage

Dans ce menu A l’abordage, nous vous proposons un panier repas gourmand avec l’apéritif, l’entrée et le plat.
Pour l’apéritif, il va vous falloir d’une bonne baguette pour faire des toasts des rillettes thon à la patate douce et coriandre. Du thon frais et des ingrédients locaux, tout droit venu du Portugal.
Pour l’entrée, nous vous proposons de savourer une assiette dégustation de saumon fumé à la tourbe et au whisky, un saumon d’exception de la Maison Matthieu.

Comment préparer mon saumon ?

A découper transversalement, et à manger avec les doigts. Ou comme vous voulez en fait.. Voir notre vidéo pour le tranchage si vous avez besoin d’aide.

Pour le plat, nous vous conseillons un risotto de noix de saint Jacques fumé. Il va falloir le préparer un peu plus tôt dans la soirée. Vous n’avez plus qu’à suivre toutes les étapes de la recette >>

Acheter ce panier repas >>

Panier repas Saint Valentin Sud Ouest

Dans ce menu Sud Ouest, nous vous proposons un panier repas gourmand avec l’apéritif, l’entrée et le plat.Pour l’apéritif, nous vous proposons un filet mignon séché fumé artisanal à découper en tranche et à piocher directement pour vous régaler.
Pour l’entrée, nous vous conseillons une salade verte avec des tranches de magret séché au sel de Camargue et un mélange de poivres. Pour rendre cette salade encore plus gourmande, vous pouvez rajouter des endives, des noix et un œuf mollet.

Comment préparer les cuisses de canard confites ?

En plat, une belle cuisse de canard confite accompagnée de pommes de terre sautées.
Un peu plus tôt, dans la soirée, préparez vos pommes de terres sautées. Vous pouvez les faire revenir dans un peu de graisse de canard. Pendant l’apéritif, faites réchauffer au four à basse température vos cuisses de canard confites avec sa graisse pour un repas simple et savoureux.

Acheter le panier repas >>

Pour le dessert, ouvrez votre surprise et savourez la à deux !

Mais retenez une seule chose : L’amour ça se cuisine tous les jours.

 

Café moulu VS Café en grain

Café moulu VS Café en grain

Dans les consommateurs de café, nous retrouvons tous les goûts et les styles dans le monde entier. Nous connaissons tous des connaisseurs avec leur café en grain, des amateurs et leur café moulu et des actifs avec leur café en dosette.Vous souhaitez vous tourner vers un café avec davantage de saveurs, vous avez envie d’en finir avec vos dosettes ou sachets solubles. Parce qu’entre une grande surface ou le torréfacteur artisanal, il y a tout un monde, nous vous aidons à faire le point sur ces différences entre un café industriel ou  le café de torréfacteur.

Quelle est la différence entre le café moulu et le café en grain ?

Le café moulu, Le café le PLUS RÉPANDU

Le café moulu vendu en paquet est le café le plus populaire au monde et le plus consommé dans les foyers. Sa popularité vient de son coût bas et de sa facilité de préparation.  Sa préparation est en effet relativement simple, que vous utilisez une cafetière électrique, une cafetière à piston ou une cafetière à l’italienne.Bien que considéré comme un café classique, le café moulu se décline en de nombreuses moutures, intensités et arômes. Pour encore plus de saveurs et de caractère, il est préférable d’utiliser un moulin réglable et d’une cafetière à piston. Mais cela demande plus de temps, c’est pourquoi les amateurs de café se tournent davantage vers le café en grain.Le café moulu est une solution économique, mais son inconvénient principal est bien la conservation des arômes du café. Une fois le paquet ouvert, le café entre en contact avec l’air, ce qui est néfaste à la qualité du café et lui donne de l’amertume .Astuce: Achetez votre café moulu en petite quantité pour pas qu’il ne perde pas ses saveurs au contact avec l’air.Découvrez Temps Gourmand

Le café en grain, celui des AMATEURS

Connaisseurs ou amateurs de café, vous avez investi dans une machine à café en  grain. Acheter son café chez un artisan torréfacteur est le meilleur choix possible. En matière de café, ne faites pas l’impasse sur la qualité !Bien que les dosettes à café soit appréciée par une grande partie de la population pour leur rapidité et leur simplicité d’usage, nous remarquons le retour du café en grain et leurs machines à café.Son seul inconvénient, le prix un peu plus élevé mais son goût est tellement meilleur que vous aurez du mal à revenir au café moulu.. Le café en grains est fraîchement broyé pour pouvoir offrir un goût authentique riche en arômes et en saveur. Grâce au café en grain vous pouvez doser la mouture souhaitée : une fine mouture pour une saveur plus prononcée et corsée ou une mouture grossière pour un café doux et léger.Moulu sur l’instant, le café en grain dégage une grande fraîcheur et se conserve d’avantage. Contrairement aux autres types de café, le grain de café moulu à la demande, permet de déguster et apprécier tous les arômes subtiles et fins d’un café.

Alors, vous êtes plutôt café moulu ou café en grain ?

Pour satisfaire toutes vos envies de café, Deep vous offre une petit sélection de cafés en grain et de cafés moulus qui changent en fonction des saisons. Torréfiés tous les mardis dans leur atelier, le café de Deep garde tous ces parfums authentiques pour un goût incomparable.
Comment mieux choisir sa viande ?

Comment mieux choisir sa viande ?

Avez-vous, comme moi, l’impression d’être toujours plus déçus par la viande ? En supermarché, on ne lui fait plus confiance : trop d’actualités sur les additifs, la “remballe” ou encore les méthodes d’élevage. Dans notre boucherie de quartier, nous avons déjà plus envie d’acheter mais là encore, comment être sûr des conditions d’élevage puisque le boucher achète rarement directement au producteur.

Après ce constat, certains décident de se tourner vers un régime flexitarien, où l’on diminue la quantité pour privilégier la qualité. Mais au fait, savez-vous vraiment où trouver une viande de qualité ? Et si la réponse était en direct du producteur.

Petits élevages, grande qualité

Les petits producteurs sont réputés pour faire des produits de qualité. On peut bien sur trouver des exceptions à cette règle mais, cela se confirme avec la plupart des produits fermiers.

Pourquoi cela ? Simplement car un petit producteur peut contrôler chaque étape lui-même, de l’élevage des animaux à la production du produit final. Le petit producteur est le seul à pouvoir dire d’où viennent ses bêtes, avec quoi elles sont nourries et comment la viande est ensuite préparée puisqu’il prend soin d’elles chaque jour.

Lorsque l’on fabrique 50 saucissons par semaine avec ses propres cochons contre 50 000 dans l’industrie avec des cochons venus de n’importe où, il n’y a pas besoin d’y ajouter des produits chimiques !

Pensez circuits courts : qui de mieux que le petit producteur passionné pour vendre ses propres produits ? Bien sûr, encore faut-il qu’il propose de la vente directe aux particuliers. Si ce n’est pas le cas, eh bien n’hésitez pas à aller demander où elle est distribuée, il y a de fortes chances pour qu’elle soit vendue dans un magasin à proximité ou via un site internet en direct ou mutualisé.

Découvrez Temps Gourmand

Bien choisir sa viande de boeuf fermière

Pour être sûr de choisir une bonne viande de boeuf ou de veaux, voici les quelques règles que devrait respecter une bonne exploitation. Pour vérifier ces points, c’est facile : un éleveur fier de son exploitation vous parlera longuement de son métier et de ses bêtes en toute transparence, simplement car il n’y a rien à cacher.

Une bonne exploitation, c’est :

  • Des races d’élevage” et non des laitières, sélectionnées pour leur rendement laitier. La plupart de la viande de boeuf industrielle provient de vaches laitières réformées lorsqu’elles ne produisent plus assez de lait. Les principales races élevées pour la qualité de leur viande sont les Charolaises, les limousines ou les Rouge des prés. Plus rustiques on trouve les Salers ou Aubrac, et d’origine étrangères on connaît bien les Wagyu japonaises ou Angus irlandaises.
  • Des veaux élevés sous la mère, qui de leur naissance à leur sevrage sont nourris par leur mère, pour récupérer tous les nutriments contenus dans le lait et donner une viande savoureuse.
  • Une alimentation saine dont le producteur connaît la composition, si possible produite sur l’exploitation même ou au sein du même terroir.
  • Des bêtes élevées en plein champ, qui pâturent la majeure partie de l’année : c’est la qu’elles vont être heureuses et se sentir bien.

Avec tous ces critères et un producteur passionné, vous pouvez être sûrs que la viande sera savoureuse et surtout saine…comme elle devrait toujours l’être en fait !

Bien choisir sa viande de porc

Pour le porc, encore une fois, un éleveur ayant une exploitation exemplaire va le montrer : il va mettre en avant le bien-être de ses animaux, leur qualité de vie au sein de l’exploitation, la façon dont ils sont nourris et surtout leur provenance, sujet sensible concernant les porcs industriels.

L’élevage fermier et une nourriture saine vont donner des cochons bien traités et une viande plus parfumée. Cependant, on ne peut pas toujours affirmer que les cochons doivent être élevés en plein air ou nourris avec telle ou telle céréale car cela dépend des races.

Les cochons élevés en intérieur ou en élevage semi-ouvert doivent avoir assez d’espace pour être à l’aise et vivre tranquillement.

Leur engraissage ne doit pas être accéléré, cela doit se faire petit à petit, en respectant le rythme de vie des bêtes.

Pour la charcuterie de porc, l’une des étapes cruciales se passe au moment de la transformation et se traduit sur l’étiquette :

  • il ne faut pas y trouver du nitrite de sodium, représenté par le code E250, qui peut augmenter les chances de développer le cancer du côlon.
  • Il ne faut pas non plus de nitrate de potassium aussi connu sous le nom de salpêtre (E252).
  • Il ne faut pas y trouver mille et un additif, que ce soit du colorant, des conservateurs ou encore des exhausteurs de goût.

N’oubliez pas de jeter un coup d’oeil à la liste des ingrédients, plus elle est courte, meilleur c’est !

La viande sur Temps Gourmand

Chez Temps Gourmand, nous commençons toujours par appliquer nos propres conseils : nous sélectionnons uniquement des exploitations et producteurs qui remplissent des critères précis mettant en avant leur savoir-faire, leur respect des bêtes et l’amour des bons produits.

Vous pouvez donc retrouver Séverine, productrice de veaux et de boeufs dans les monts du Beaujolais vert. Elle est passionnée par son métier, cela s’entend lorsqu’elle nous raconte comment elle élève ses vaches en pâture et ses petits veaux sous la mère.

Mais aussi Bernard Giroud, producteur de porcs et de boeufs et depuis toujours défenseur de la charcuterie sans nitrite, car il n’y a rien de mieux que les choses simples. Il prépare chaque semaine ses charcuteries fraîches, pour le plus grand bonheur des gourmands.

Et enfin, il y a Olivier Couavoux, producteur de porc dans la région de Roanne, qui élève sa centaine de cochons en famille, afin de pouvoir produire le meilleur de la charcuterie sans nitrite avec sa viande de porc fermière.

Ces 3 petits producteurs ont chacun leurs méthodes de travail et une exploitation qui leur correspond mais se retrouvent sous un point commun : l’amour de leur métier.

Pourquoi les insectes comestibles sont le futur de l’alimentation ?

Pourquoi les insectes comestibles sont le futur de l’alimentation ?

Découvrez l’élevage de grillons et ses bienfaits

Riche en nutriments, le grillon peut se consommer dans des produits tels que la pâte à tartiner ou les pancakes. Coline de MonGrillon vous le fait découvrir et vous explique pourquoi il est l’aliment du futur.

Quels sont les bienfaits du grillon, pourquoi devrait-on en manger ?

Dans le grillon il y a beaucoup de vitamine B12, très concentrée. Par exemple, dans la poudre de grillon, une portion (une cuillère à café) apporte 100% des apports journaliers en vitamine B12. C’est aussi beaucoup plus concentré en protéines : 70% pour le grillon quand c’est trois fois moins pour le bœuf, le poulet, les œufs ;

En plus, 1 kg de bœuf nécessite 22 000 litres d’eau pour être produit contre moins d’un litre d’eau pour 1 kg de grillons.

La traçabilité alimentaire est aussi un point fort, les grillons sont élevés dans des fermes. Et le plus important c’est que c’est 100% naturel. Ils sont nourris et récoltés, il n’y a aucun traitement, aucun médicament, aucune hormone injectée, aucun produit chimique. Ils ne sont pas non plus en contact avec un sol qui aurait pu être contaminé par quelque chose.

C’est un élevage ancien mais qu’on remet au goût du jour. Maintenant c’est à nous de faire en sorte qu’il reste aussi sain. En tout cas pour l’instant, comparé aux dérives qu’on a pu voir dans l’agroalimentaire, c’est un élevage qui est super bien encadré et très sain. Il faut le garder ainsi.

Quel message as-tu envie de faire passer avec cet aliment atypique ?

Vous pouvez prendre soin de votre corps et de la planète en même temps. Le grillon est une source de nutriments qui apporte beaucoup d’énergie, qui est bonne pour la santé et qui est une bonne alternative pour la planète. Je ne suis pas « anti-viande », j’en mange encore un peu, je ne veux pas non plus vous dire de ne manger que des insectes, mais s’ils entrent dans notre alimentation, cela pourrait vraiment diminuer l’effet de serre et c’est assez impressionnant.

Découvrez Temps Gourmand

Penses-tu que ça puisse devenir un jour un substitut à la viande traditionnelle ?

Oui je pense vraiment. En ce moment on nous dit « mangez des produits de saison », « mangez bio », « mangez sain », « ne mangez pas de gluten ». Mais je pense que le plus important pour les gens c’est le goût. En France on aime particulièrement manger donc tant que c’est bon et que ça fait plaisir aux gens, il n’y a pas de raison que ça ne rentre pas dans les mœurs.

Comment réagissent les personnes lorsqu’il faut goûter ?

J’ai essayé plusieurs types de dégustation pour les préparations à base de grillon et premièrement si on ne dit pas ce qu’il y a à l’intérieur, personne ne le remarque. Ce qui fait que quand on leur avoue, ils dédramatisent le fait de manger des insectes.

Concernant les grillons entiers, quand je participe à des salons, les gens peuvent découvrir en direct et ça leur donne souvent envie d’acheter après. A priori, beaucoup de gens ne veulent pas goûter du tout, mais dès que quelqu’un goûte à côté d’eux, ils se lancent.  Sinon, il y en a aussi beaucoup qui ne veulent pas goûter mais qui vont chercher un de leurs proches pour le faire goûter, c’est assez marrant. Au final, les gens mettent un peu de temps, mais tout le monde goûte !

Ça a quel goût alors ?

Il faut goûter !

Souvent on nous dit que ça a un peu le goût de noisettes torréfiées. C’est un peu plus fort que de la farine ou de la poudre normale, ça se rapproche du sarrasin avec une petite odeur d’épices. C’est assez particulier mais ça se fond très bien dans les aliments.

Finalement moi aussi j’ai goûté et j’ai aimé. Un aliment sain pour soi et bon pour l’environnement, on ne peut que l’apprécier !

Retrouvez notre article sur l’aventure de MonGrillon