Découvrez le Pélardon, petit fromage des Cévennes AOP

Publié le : 16/05/2017 16:08:58
Catégories : Le saviez-vous ? Rss feed

Découvrez le Pélardon, petit fromage des Cévennes AOP

Un petit fromage rond, un goût de chataîgne, à la fois crémeux et moelleux, nous parlons bien sûr du Pélardon des Cévennes. Petit fromage par la taille, mais grand par son caractère, le Pélardon a une longue histoire derrière lui et c’est ce qui en fait un fromage de tradition et de savoir-faire. Sa création, son lait, son appellation, tout est expliqué dans cet article, à vous le Pélardon des Cévennes.

La grande histoire du Pélardon des Cévennes

Petit point historique sur le Pélardon des Cévennes, pour que vous compreniez comment ce petit fromage local est devenu une grande AOP.

Les fromages du Languedoc connaissent du succès dès l’Antiquité, et se retrouvent aux riches tables romaines. Eh oui, même à l’époque on savait déjà ce qui était bon ! En 1756, un abbé se penche sur la définition du fromage Peraldou, qui est connu comme un “petit fromage rond et plat fabriqué en Cévennes”. Cette définition est intégrée dans un dictionnaire français-provençal, et est accompagnée de plusieurs synonymes dont celui de Pélardon.

Finalement, à la fin du 15ème siècle c’est le nom Pélardon qui est adopté par tous. Le Pélardon est resté pendant longtemps un fromage qui ne se mangeait qu’en famille et souvent que par les producteurs à cause de sa faible durée de conservation.

Jusqu’aux années 60, où la consommation du Pélardon s’est développée grâce à un intérêt nouveau des producteurs et des consommateurs.

Il est aujourd’hui dans votre assiette, ou le sera bientôt si vous le souhaitez, puisque chez Temps Gourmand nous vous proposons 4 Pélardons traditionnels, fabriqués bien sûr dans les Cévennes.

Du coup, c’est quoi le Pélardon des Cévennes ?

Le Pélardon est un fromage au lait cru et entier de chèvre. Il est petit, rond et plat et change de goût selon son affinage, qui doit être de 11 jours minimum.

Il peut se déguster de quatre manières :

- frais, tout juste après les 11 jours d’affinage, il va avoir un goût de noisette.

- moelleux, il va garder le même goût mais va être plus crémeux.

- sec, il va commencer à affirmer son goût de chèvre.

- très sec, il commence à “piquer” et est souvent râpé car il est désormais trop dur pour être mangé tel quel.

Pourquoi est-il si spécial ?

Simplement car il a obtenu son Appellation d’Origine Contrôlée et Protégée ( AOC/AOP) en 2000 et 2001. Grâce aux méthodes d’élevage des chèvres de race exclusivement Saanen, Alpine et Rove ( ou issues du croisement de ces races ), et au respect du savoir -faire ancestral, qui fait la fierté de la région Languedoc, il a pu obtenir le précieux sésame qui lui garantit une excellente qualité et une reconnaissance européenne.

Qu’est ce qui donne son goût au Pélardon des Cévennes ?

Le goût inimitable du Pélardon des Cévennes vient du lait des chèvres. Elles sont élevées dans les plaines, et doivent être dehors obligatoirement de 180 à 210 jours par an. Avec cette liberté de mouvement, elles sont aussi libres de manger tout ce qu’elles peuvent trouver dans les plaines. C’est la diversité de leur alimentation selon les saisons qui donnent ce goût si particulier au Pélardon selon la période où vous l’achetez.

Les petits conseils de Temps Gourmand

> Pour le conserver : sitôt après l’avoir acheté, nous vous conseillons de ne pas le laisser dans l’emballage soit plastique soit papier dans lequel il se trouve. Privilégiez plutôt une boîte à fromage ou enroulez-le dans une feuille de papier sulfurisé, il développera tous ses arômes.

> Pour le déguster : comme la plupart des fromages, il est conseillé de le sortir entre 15 et 30 minutes du frigidaire avant de le déguster. Vous pouvez le manger tel quel et si vous êtes très gourmand, il peut s'intégrer à une recette chaude ou froide pour varier les plaisirs.

Maintenant que vous savez tout sur le Pélardon des Cévennes, il n’y a plus qu’à vous souhaiter bon appétit, car nous savons que vous allez craquer. Avec son petit goût de chataîgne quand il est frais ou son caractère corsé une fois affiné, il saura séduire toutes les papilles. Chaud, froid, en dessert ou en entrée, le Pélardon s’utilise autant que vous voulez, qui refuserait de goûter à une spécialité des Cévennes ?

Produits associés

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)