Etes-vous sûrs d’avoir déjà goûté un camembert de Normandie ? “Bien sûr que oui” me répondrez-vous… Et pourtant, la question n’est pas innocente ! Et si je vous disais qu’aujourd’hui en France, il n’y a plus que deux producteurs de camemberts fermiers de Normandie, me répondriez-vous la même chose ?

L’AOC Camembert de Normandie

Comme un certain nombre de fromage ( voir notre article sur les fromages AOP/AOC ), le camembert a aussi son Appellation d’Origine Contrôlée, depuis 1983. Il est considéré comme le fromage préféré des français. Et c’est à ce titre, le plus consommé.

Allez faire un tour dans votre frigo, je suis sûre que vous avez un camembert qui vous y attend !

Chaque année en France, plus de 500 millions de camemberts sont vendus… Et c’est justement le problème. Vous vous en doutez, ces 500 millions de camemberts ne sont pas tous estampillés AOP/AOC ni tous produits en Normandie.

D’après le site des fromages de Normandie, on distingue 3 types de camemberts :

  • Le seul, le vrai, l’unique Camembert de Normandie AOC/AOP.
  • Le camembert fabriqué en Normandie.
  • Et le camembert tout court, qui peut être produit partout dans le monde.

Par ailleurs, le Camembert de Normandie AOC doit suivre un cahier des charges précis, qui indique entre autre :

  • Qu’il doit être au lait cru et provenir exclusivement de Normandie.
  • Ce même lait doit être produit par au moins 50% de vaches de race Normande qui pâturent 6 mois dans l’année.

Or, lorsque l’on regarde les boîtes de camembert de supermarché, on ne retrouve pas forcément toutes ces informations…

Industriels laitier VS petits producteurs fermiers

Pendant des années, les industriels laitier et les petits producteurs se sont livrés une bataille sans merci. A propos dudit cahier des charges de l’AOC Camembert et du nom de celui-ci.

La différence entre Camembert de Normandie et Camembert fabriqué en Normandie étant assez floue. Pour la plupart d’entre nous, les industriels ont en profité pour distiller l’idée que le camembert industriel était non seulement fabriqué en Normandie. Mais respectait presque les conditions de l’AOC.

En détenant 95% du marché du camembert, les industriels ont réussi à imposer la tendance d’acheter du camembert ayant l’air fermier en supermarché. Mais en le produisant toujours moins cher et toujours plus vite.

Les consommateurs, naturellement influencés par les packagings trompeurs et les campagnes marketing à gros budgets. Ils se sont détournés des vrais Camemberts de Normandie.

La production de camembert fermier étant peu rentable et exigeante.Cela a poussé la plupart des producteurs normands à abandonner l’activité ou à accepter de produire du lait pour l’industrie.

Découvrez le système Temps Gourmand

L’évolution du cahier des charges du Camembert AOC

Qui dit production industrielle, dit forcément lait pasteurisé. ( Voir notre article sur les différents laits dans les fromages ). Le lait provient de toute la France et d’Europe. Il doit être chauffé à haute température (pasteurisé) pour éliminer les éventuelles bactéries.

Or, le cahier des charges du Camembert AOC indique précisément que le lait utilisé doit être cru et provenir uniquement de Normandie et 50% de vaches de race Normande.

C’est pour contourner ce problème que les industriels ont adopté la mention de Camembert fabriqué en Normandie, qui indique effectivement que le camembert a été transformé et fabriqué en Normandie…mais pas grand chose de plus.

Cette appellation garantit que le camembert a effectivement été transformé en Normandie, mais à base de lait pasteurisé d’un peu partout.

Les industries hors Normandie utilisent seulement le terme “ Camembert” pour désigner leur fromage.

En 2017, l’INAO ( Institut National des Appellations d’Origine ) et l’ODG Camembert ( Organisme de la Défense et de la Gestion ) ont longuement discuté afin de faire évoluer le cahier des charges. Et de trouver un accord entre les industriels et les petits producteurs.

D’ici à 2021, le lait initialement cru pourra être pasteurisé. Il devra provenir d’au moins 30% de vaches de race normande (contre 50% auparavant ). Les camemberts produits selon cette méthode porteront le nom de “ Camembert de Normandie” et les “vrais” camemberts au lait cru Normand porteront le nom de “véritable Camembert de Normandie”.

Ils seront donc tous porteur de la mention AOC/AOP.

Le camembert du Champ Secret

Face à cette décision, deux petits producteurs de Camembert ont choisi de continuer à valoriser le savoir-faire traditionnel, en proposant le -vrai- camembert de Normandie fermier au lait cru :

  • La ferme de la Héronnière, reprise en 2016 par Nicolas Durand
  • La ferme du Champ Secret, dirigée par Patrick Mercier

Temps Gourmand a choisi d’encourager ce savoir-faire exceptionnel en vous proposant le Camembert fermier bio de Normandie de la Ferme de Champ Secret.

Camembert fermier bio de la Ferme du Champ Secret

Au cœur du village de Champsecret, Patrick, président de l’ODG du Camembert, sa femme et leur 90 vaches Normandes produisent leur camembert fermier au lait cru. Il se situe au sein d’une exploitation conduite en agriculture biologique.

Ils proposent non seulement un produit de qualité. Mais aussi un produit qui encourage le savoir-faire traditionnel, le développement durable et l’identité gastronomique de la Normandie. Découvrez leur camembert, vous serez impressionnés !

D’ailleurs, entre Camembert de Normandie et Camembert fabriqué en Normandie, c’est une histoire de mots. Mais surtout d’une bataille entre industriels laitiers et petits producteurs.

Enfin, chez Temps Gourmand, nous avons choisi notre camp. Celui des petits producteurs en vous proposant de découvrir le Camembert fermier de Normandie, de la Ferme du Champ Secret.