Le tiers-lieu Le Talus 

Je pourrais vous parler des légumes à feuille, des poules élevées en plein air, des feuilles de salade mesclun vendues en emballage compostable, cela ne suffirait pas à résumer le tiers-lieu Le Talus. 

Je pourrais aussi vous raconter l’histoire d’une décharge dans les quartiers Est de Marseille transformée en lieu de vie convivial, des perspectives sociales et des avancées en termes de développement durable qui en découlent.

Si l’ensemble de ces éléments est véridique, l’esprit de l’association Le Talus est plus complexe.

Immersion dans un univers atypique chez un partenaire Temps Gourmand!

Un après-midi dans un lieu écoresponsable, local et participatif 

J’ai eu la chance de rencontrer Carl, co-fondateur du projet « Le Talus » avec Valentin, tous deux sur le terrain depuis le lancement de l’association, à la fois en pourparlers avec les investisseurs et dans les champs à faire pousser les tomates – ou les poireaux selon la saison !

Carl, co-fondateur de Le Talus et le mesclun de salade en sachet compostable

Entre une dégustation de feuilles mesclun– savoureuses au léger goût acidulé – et une visite dans le poulailler pour récolter les œufs fraîchement pondus, Carl a réussi à se poser quelques instants à l’ombre des fanions multicolores entre deux conteneurs, pour évoquer avec vous le projet Le Talus qui l’a occupé ces dernières années et qui a déjà fait couler beaucoup d’encre dans la presse locale et nationale.

C’est quoi Le Talus ? 

Et bien, il serait plus facile de dire ce que Le Talus n’est pas.

Si tous les ingrédients démago-bobo-bio à la pointe de la tendance « Go green », écoresponsable et alternatif y sont présents, le résultat ne coïncide pas avec quoi que ce soit d’existant.

Si jamais on vous demande si Le Talus c’est une ferme, vous pouvez répondre « C’est ça … aussi »

Mais pas que…

Mais qu’est-ce donc que cet endroit ? 

A mi-chemin entre le social, l’environnemental, le participatif et le développement durable, la force du projet est dans sa cohérence et sa plurisciplinarité.

Le Talus représente un condensé des tendances actuelles dépassées et appliquées à un projet d’envergure locale et sociale.

Basé sur l’action et la conviction qu’en faisant, on trouve des solutions, l’association s’articule autour d’un objectif concret: faire coexister l’ensemble de ces éléments en étant viable économiquement

Le point de départ du projet 

Parce qu’en transformant une décharge en sol fertile, on impacte son environnement, tant socialement, qu’agricolement et économiquement.

Les riverains ont vu évoluer cette portion de chantier de la L2 (rocade marseillaise reliant les quartiers Est à l’autoroute Nord), en espace agricole convivial dans lequel ils peuvent venir manger des produits du jardin, boire un verre entre amis, acheter les produits frais des champs tout au long de l’année ou tout simplement lire un livre.

Le Tiers-Lieu Le Talus, un espace social par excellence 

Lieu de vie à mi-chemin entre la ferme pédagogique et le jardin public, entre le restaurant-terrasse et la maison, Le Talus est un Tiers-lieu

Théorisé par Oldenburg en 1991, le tiers-lieu intervient après le premier lieu (la maison) et le second (le bureau). C’est un lieu public sur sol neutre dans lequel les citoyens peuvent se rencontrer et interagir. C’est ainsi que le format associatif se prete davantage

Le tiers-lieu propose une alternative salutaire aux espaces privés des univers domestique et professionnel. Il représente un espace de réunion publique informel, une respiration, une invitation à déposer le masque social pour aborder des sujets qui tiennent à cœur.

Par sa neutralité sociale, le tiers-lieu offre une ambiance décontextualisée qui favorise le lâcher prise en compagnie de pairs. A la base d’une démocratie fonctionnelle, ces espaces fournissent un cadre propice à une politique ancrée dans le quotidien et le local.

Un bain de soleil en plain champ vous tente?

Le Talus, anti gourou de l’environnement 

Bien sûr, c’est le développement durable qui tient le haut de l’affiche parmi les membres Le Talus. Quelles sont les alternatives aux énergies fossiles? Comment tirer profit d’un sol sans l’appauvrir? Comment régénérer des sols pollués,qu’est-ce que la permaculture?

Si toutes les idées y sont accueillies et discutées, le projet en lui-même ne théorise pas, il suscite la discussion.

Pas de label plus ou moins idéologique, de doctrines alarmistes ou de conseils péremptoire. On participer à des activites – chantier pedagogique, festival, etc. – on agit, on expérimente, on teste.

Loin du manichéisme ambiant, des « il faut », des « il est temps », bienvenu dans un tiers-lieu convivial orienté solution, un espace pour s’occuper de son jardin au propre comme au figuré!

L’agriculture sur sol vivant 

Vitrine de solutions pratiques, Le Talus propose par exemple des bacs potagers qui permettent aux utilisateurs d’expérimenter les techniques de jardinage. Concrètement: comment rentabiliser un petit espace en y faisant pousser le maximum de fruits et légumes tout en s’adaptant aux saisons ?

En faisant avec ce qu’on a, on utilise par exemple les plantes dont la saison est passée, pour composter la terre. Ainsi, elle se fertilise naturellement.

Pourquoi louer un bac potager ? Pour jardiner ensemble, partager les trucs et astuces, optimiser son jardin, tout simplement pour avoir une excuse de passer du temps dans un lieu convivial entouré d’autres apprentis jardiniers

Aussi bien fréquenté par ceux qui n’ont pas de jardin que par ceux qui qui veulent optimiser le leur, les utilisateurs profitent des connaissances et peuvent également en apporter.

Des produits provenant d’artisans locaux sont proposés au bar de l’association Le Talus

Qui finance ? 

Si Le Talus est une association, les fonds qui lui permettent d’expérimenter viennent de tous bords. Investissements publics et privés sont accueillis. Il en est de même des idées.

Ici, pas de solution, un processus qui s’éprouve chaque jour sur le terrain. Cela passe par l’indépendance et la capacité à mettre en place des actions precises sur un temps délimité.

Le projet Le Talus en chiffres 

  • 2016: creation de l’association, le projet de terrain en lui-même existe depuis 2018.
  • 2021 : Objectif: avoir les comptes à l’équilibre.
  • 1500 adhérents
  • 10 activités en parallèle
  • 116 utilisateurs de bacs potagers
  • 8 services civiques et toujours à l’écoute de nouvelles compétences ! Alors si vous voulez participer, toutes les compétences sont les bienvenues.

Le Talus et Temps Gourmand

Carl et Valentin de Le Talus ont rencontré l’équipe de Temps Gourmand sur les marchés. Une même démarche les anime : un système local et solidaire.

La vocation de Temps Gourmand est de faire le lien entre le producteur et le consommateur. L’accent est mis sur les conditions de transport optimales pour maintenir et garantir la fraîcheur et la qualité du produit. Bien sur, la relation client authentique et transparente est de mise!

Deux démarches alignées et complémentaires, un partenariat est né !

Retrouver l’actualité de l’association Le Talus