Symbole de la Provence, la lavande est une pépite bleue qui réussit la prouesse d’enchanter les sens : l’odorat, la vue et le goût. Aussi belle dans les champs, qu’odorante dans nos intérieurs et délicieuse dans nos assiettes, elle s’apprécie à plus d’un titre. Il faut aussi l’aimer pour ses bienfaits ! Grâce à ses propriétés calmantes et apaisantes, elle soulage également de multiples maux depuis la nuit des temps.

Comment différencier la lavande ?

Le berceau de cette plante du sud se trouve historiquement accroché aux collines de Provence. Les Romains l’ont fait connaître et c’est au Moyen-Âge qu’elle entra dans la composition des parfums et des médicaments. De l’Ardèche au Quercy, en passant par le Luberon, le petit bourgeon bleu a poursuivi sa belle histoire.

Il existe une multitude de variétés, aux caractéristiques différentes. Certaines sont dédiées à l’ornement, d’autres à confection de tisanes ou de parfum, d’autres encore de fins bouquets.

  •  La lavande vraie ou officinale : cette variété, la plus rare et la plus ancienne, ne pousse qu’à 800 mètres d’altitude. Très prisée des parfumeurs exigeants, elle exhale un parfum pur, proche de la perfection
  • Le lavandin : s’il fait moins tourner les têtes, ses effluves sont également utilisés dans la confection de parfums. Plus facile à cultiver, sa présence est également très commune dans les jardins ;
  •  La lavande spica (ou espagnole) ;
  •  La lavande anglaise ;
  •  La lavande papillon ;
  •  La lavande maillette ;
  • La lavande aspic ;
  • La lavande maritime ;
  • La lavande fine
  • Alpine ou dentée.

Pourquoi la lavande nous veut du bien ?

La lavande vraie, sait se rendre indispensable, et ce, de multiples façons ! Ce produit est naturellement antirhumatismal, antispasmodique, antiseptique et anti-inflammatoire. Il calme la toux et aide à soigner les brûlures, la bronchite, l’angine, la grippe, les plaies infectées, l’hypertension, etc. Vous souffrez d’anxiété, de dépression ou de stress ? Elle peut calmer durablement vos angoisses. Elle réduit aussi les insomnies et aide à bien dormir. Ses propriétés apaisantes aident aussi à lutter contre la douleur, comme les maux de ventre (comme la constipation ou les coliques) et les problèmes de peaux (comme l’eczéma).

D’autres variétés sont aussi utilisées pour :

  • Réduire les otites (la stoechade) ;
  • Apaiser les brûlures et les piqûres de guêpes (aspic) ;
  • Diminuer les crampes et les courbatures (le lavandin).

Sauf en cas d’allergie prononcée, la lavande peut être administrée sans effet secondaire.

Comment la consommer ?

Elle fait profiter de ses bienfaits de plusieurs manières. La meilleure façon d’en bénéficier reste de faire sécher ses fleurs et de les consommer en infusion avant d’aller se coucher. Elle contribue à la détente du corps et de l’esprit pour un meilleur sommeil. Elle est également commercialisée sous la forme d’une huile essentielle de lavande fine AOP : deux à quatre gouttes par jour dans une boisson suffisent. Elle peut également s’inhaler et ainsi réduire l’anxiété.

Elle ne s’ingère pas uniquement par la bouche, elle peut cibler une zone du corps particulièrement douloureuse. Elle s’applique sous la forme d’huile essentielle ou de massage sur le ventre, les bras ou les muscles endoloris. Glisser quelques gouttes dans son bain s’avère aussi propice à la détente.